emi article point eco

EMI : AVANT-GARDISTES DU PLASTIQUE

JEAN-PIERRE WISSLER EST TOMBÉ DANS LE PLASTIQUE COMME D’AUTRES TOMBENT DANS LES POTIONS MAGIQUES. EN 1995, IL PART AVEC QUATRE SALARIÉS ET DEUX PETITES PRESSES. VINGT ANS PLUS TARD, EMI WISSLER COMPTE UNE BONNE CENTAINE DE SALARIÉS ET NE CESSE D’INNOVER, S’IMPOSANT COMME «FULL PLASTIC PARTNER».

L’inventivité se transmet de père en fils. L’histoire commence dans les années 60. Eugène développe les thermostats pour les aquariums. Il crée ses propres moules pour réaliser les pièces plastiques dont il a besoin. En 1995, Jean-Pierre créé EMI, avec l’aide de son père, retraité. De bouche-à-oreille, les clients affluent. EMI, dans son histoire, a toujours eu un temps d’avance. La force de la société, c’est de pouvoir réaliser une pièce de A à Z, de l’étude et du développement de la pièce plastique à l’élaboration du cahier des charges, de la fabrication de moules à l’injection de matière plastique en mono-, bi- et tri- matières, de la mesure métrologique aux tests climatiques, électriques, de traction, du contrôle caméra à la tampographie. «C’est ce que l’on appelle le full plastic partner », glisse Évelyne Wissler, responsable des ressources humaines. « Cela nous permet de garder en interne nos propres développements et process. Nous ne craignons pas les investissements, nous avons une vision sur le futur. Nous savons prendre des risques». EMI réalise 70% de son chiffre d’affaires à l’export, dans des secteurs d’activité très variés, de l’automobile à la connectique, du bâtiment à la chimie…

MANAGEMENT PARTICIPATIF

Installé à Hésingue, EMI ne craint pas la fuite des talents vers la Suisse grâce à son management participatif. Il intègre les collaborateurs à la démarche de l’entreprise. «Nous dispensons 2000 à 2500heures de formation par an, soit 6% de la masse salariale», souligne Évelyne Wissler. L’entreprise reste à la pointe de la technologie, s’adaptant aux mutations du plastique. Elle planche actuellement sur des process permettant de travailler des matériaux plastiques hybrides, 30% à 40% moins lourds que l’acier. Un enjeu pour le domaine automobile à échéance 2020. É.J.

Étude Moule Injection • 3, rue de Nancy à Hésingue • 03 89 70 36 70
www.emi-wissler.comcontact@emi-wissler.com